pour faire un bon plat il faut savoir faire un bon equilibrage des saveurs pour ensuite que tout soit reussit pour chacun des convivent

  Accueil > Cuisine > L'ťquilibrage des saveurs primaires

L'équilibrage des saveurs primaires

L'équilibrage des saveurs primaires peut ajouter un plus à un plat :

Exemple : sauce chaud-et-aigre de base :

1. Couper deux clous de girofle, une gousse d'ail et cinq piments thailandais en morceaux. Les mettre dans un mortier et avec le pilon les écraser pour former une pâte. Mettre ce mélange dans une petite terrine.
2. Ajouter deux cuillers à soupe de sauce à poissons. Remuer bien. Goûter.   
3. Ajouter deux cuillers à soupe de jus de citron fraîchement pressé. Remuer et goûter. Si la saveur aigre vous frappe avant le salé, ajouter plus de sauce à poissons, et vice-versa. Ajuster la sauce de sorte qu'elle soit également salée et aigre.  
4. Ajouter la moitié d'une cuillère à café de sucre. Remuer bien jusqu'à dissolution. Goûter.   
5. Ajouter une autre moitié d'une cuillère à café de sucre, remuer et goûter.   
6. Ajouter encore une autre moitié d'une cuillère à café de sucre, remuer et goûter encore. Répéter cette étape jusqu'à ce que vous commenciez à noter la douceur de la sauce.   
7. Continuer à ajouter le sucre jusqu'à ce que la sauce devienne également douce, salée et aigre.

Pour un juste equilibre des saveurs on peut commencer par le piment thailandais (pour un plat epicé) puis le salé suivi de l'aigre et la saveur douce pour finir. Employer l'aigre pour équilibrer si le plat peut tirer bénéfice d'une saveur de fort et piquant. De même, le sel et l'acidité peuvent être employés pour s'équilibrer. En desserts ou casse-croûte doux, un peu de sel met en évidence des saveurs d'autres ingrédients, tels que le lait de noix de coco, comme un peu de sucre met évidence la saveur des ingrédients dans les plats salés.




Date de derniere mise à jour : 30/12/2006




Nous soutenons: voyages caraibes voyage kyoto