la decoration des plats est un des arts de la thailande ce qui rend ses plats comme des plats royaux

  Accueil > Cuisine > Une cuisine royale

Une cuisine royale

Chassés par les mongols, les thaïs, venus du sud de la Chine, se sont installés progressivement dans la péninsule indochinoise entre les VIIIème et XIIIème siècles, qui a été occupé par d'autres populations comme les môns, les khmers et les tribus du nord.


C'est au 13ème siècle que la cuisine thaïlandaise que nous connaissons aujourd'hui, a probablement commencé à se différencier des cuisines asiatiques.


Au début de ce siècle-là, les seigneurs thaïs, opprimées par les khmers, se rebellèrent. Entre 1220 et 1240, ils chassèrent le gouverneur cambodgien de Sukhothaï et l'un d'entre eux fut proclamé roi et prit la ville pour capitale. Depuis cette époque, les dynasties se sont succédées sans interruption jusqu'aux Chakri qui occupent le trône de nos jours.


Le Siam ne fut jamais colonisé et s'est créé sa propre culture au cours des siècles. Les thaïs considèrent que le point de départ de leur culture est cette époque dite "Sukhothai" et à cette époque, ils commençèrent à célébrer la fête du Loy Krathong et les premiers édifices religieux thaïs ont commencé à remplacer les monuments khmers.


Nang Nopphamat, première épouse du roi Phra Ruang et princesse consort, fut l'initiatrice de la fête du Loy Krathong et introduisit la sculplture sur fruits et légumes à la Cour. De nos jours, les thaïs défendent jalousement leur culture dont la cuisine fait partie intégrante.

La comparaison des deux têtes de Bouddha est édifiante. A gauche : époque Sukhotaï (du milieu du XIIIème siècle au XVéme siècle), à droite : époque Ayuthaya (du milieu du XIVème siècle à la fin du XVIIIème siècle). L'un est joufflu, souriant et semble heureux alors que l'autre a le visage émacié et austère. L'époque Sukhothaï fut sans aucun doute une période de festivités et de bonne chère ainsi que de tolérance.


Les rois thaïlandais furent vite connus pour leur passion de la bonne chère. Les cuisines des palais étaient amplement approvisionnées grâce à la richesse et à la fertilité de cette nouvelle terre. Les montagnes du nord fournissaient la viande et le gibier, tandis que les rivières, fleuves et lacs les poissons frais. Dans les terres plus fertiles du sud, les fruits et légumes tropicaux abondaient. Le golfe du Siam approvisionnait en fruits de mer, tandis que le riz parfumé venait du Bassin du Chao Phraya. Des marchands en provenance des Indes et du Moyen-Orient apportaient des épices et autres mets exotiques. Les piments, originaires d'Amérique, arrivèrent au XVI ème siècle, importés par des marchands européens. D'ou une cuisine riche et variée.


Les échanges entre la Chine et l'Inde ont indéniablement influencé l'art culinaire siamois. La cuisine thaïlandaise utilise le lait et de la crème de coco et les parfums contrairement aux autres pays. Elle possède en outre un art pour la présentation de ses plats avec la sculpture sur fruits et légumes, qui est unique au monde.


La cuisine thaïlandaise peut se classer au palmarès des cinq meilleures cuisines du monde . Elle est accompagnée par les cuisines française et italienne et par ses deux soeurs ainées, les cuisines chinoise et indienne.


Date de derniere mise à jour : 30/12/2006




Nous soutenons: voyages caraibes voyage kyoto